ÉducActeurs Ép17 : Alexis Le Coat

ÉducActeurs est une rubrique hebdomadaire élaborée par Axel Sicot qui a pour objectif de vous présenter l’ensemble des dirigeants/éducateurs du club. Ces bénévoles sont essentiels au développement et à l’apprentissage des joueurs(es). Souvent dans l’ombre, il est temps pour vous de découvrir ces acteurs incontournables du COP. Chaque mercredi, nous allons vous faire découvrir l’un(e) d’entre eux, bonne lecture à vous !

Aujourd’hui nous vous présentons Alexis Le Coat, qui encadre les U17 avec Benjamin Lebourlier.

Présentes-toi : Prénom, NOM, âge,…

“Je m’appelle Alexis Le Coat, 28 ans et je suis salarié en cabinet d’expertise-comptable”.

Quelle équipe encadres-tu ? Depuis combien de temps es-tu au club ? Ton parcours en tant que joueur/ entraîneur ?

“J’encadre cette année les U17 avec Benjamin LE BOURLIER. J’ai rejoint le club en janvier 2014, cela faisait 1 an et demi que vivant à RENNES je faisais l’aller/retour pour défendre les couleurs de mon club de toujours à Trébeurden.

J’ai rejoint la diaspora du 22 sur les conseils de Pierre LE SAINT, qui lui-même avait rejoint le club par l’intermédiaire d’Antoine TELLIER. Depuis, on le sait, le club va changer de nom pour devenir le CA PACE (Côtes d’Armor Pacé).

A Pacé j’ai alterné entre les équipes B et C, et enchainé 2 grosses blessures, mais les joueurs séniors peuvent en témoigner, l’envie est toujours là.

Au club j’ai connu les titres de champions en D3 et D2 avec l’équipe C et j’ai pour réel objectif de participer à la montée de la B en ligue un jour. C’est l’objectif du club et je m’inscris totalement là-dedans.

En tant qu’éducateur, j’ai débuté avec Monsieur Axel SICOT la saison dernière avec les U16. J’ai suivi avec grand plaisir une génération à laquelle je me suis attaché. Ils progressent et je leur répète à souhait « J’ai vraiment hâte de jouer avec vous en sénior dans 2-3 ans ».

Pourquoi as-tu choisis d’encadrer au COP ? 

“Je me dis que si nous voulons donner envie aux jeunes de nous rejoindre en sénior, il faut leur montrer de l’intérêt et surtout leur refiler le virus du Foot. J’aime l’idée de donner du temps à la société également. Des personnes m’ont encadré quand j’étais jeune et j’espère que des jeunes encadreront mes enfants s’ils choisissent de faire un sport collectif.”

Qu’est-ce qui te plaît dans cette fonction ?

“Ce qui me vient en premier c’est l’échange avec mon équipe. Cette fonction m’a permis de comprendre le terme « éducateur », on joue les grands-frères, on essaye de faire progresser ces adolescents sportivement mais avant tout humainement.

Je le dis souvent, mais ce que je trouve beau dans les sports collectifs c’est que dans un vestiaire, on gomme les différences. On laisse sa tenue vestimentaire pour mettre la même tenue arborant le logo du COP. Il n’y a plus les bons élèves et les cancres comme toute la semaine à l’école, on a en face de nous une équipe et j’adore ça.

Moi j’adore le vestiaire, voir comment l’équipe se comporte en groupe. J’aime chercher des causeries un peu inédites pour les toucher. Cette année à Saint-Grégoire, en les voyant sortir du vestiaire, je sentais qu’on sortirait vainqueur.”

Comment se passe cette année ?

“C’est forcément compliqué, surtout quand comme moi on a construit sa vie personnelle autour des relations humaines. En plus, c’est ma deuxième saison d’éducateur et en réalité je n’ai même pas fait une saison complète. Il y a de la frustration et un véritable manque. J’essaye de venir m’entrainer et encadrer dès que je peux. Me retrouver avec les mecs à chambrer se challenger et finir par gagner c’est le bonheur.”

Quels sont tes objectifs pour la saison avec ton groupe ?

“Notre objectif était de lutter pour accéder au niveau régional. On était en bonne voie après un super début de saison. Maintenant le football est dérisoire par rapport à ce que l’on vit. Donc il faut être patient avec l’idée que l’on va reprendre le plus vite possible.”

En cette période de confinement, as-tu optimisé tes relations avec ton équipe ? Si oui, comment ?

“Autant l’année dernière j’avais réussi à garder contact en les appelant ou en leur écrivant régulièrement. Ce deuxième arrêt tombe mal puisque c’est une grosse période de travail pour moi. Il faut être clair, ça devient long et c’est dur pour tout le monde.”

Tes envies pour l’année prochaine ? Un projet en particulier ?

“Alors des projets j’en ai plein et ça part un peu dans tous les sens. J’aimerai continuer à accompagner la génération que j’encadre actuellement pour assurer le passage de témoin et qu’ils me retrouvent en sénior. Certains veulent me prendre ma place a priori. Personnellement j’attends ça avec impatience. Quand ils auront perdu 100% des jeux comme Romain BELLAY cette année, je pense qu’ils comprendront que « Seule la victoire est belle, le reste c’est du pipeau. » Personnellement je souhaite finaliser mon diplôme d’Expertise-Comptable. Enfin, j’aimerai relancer les COP AWARDS comme en 2019 mais pour l’ensemble des équipes à 11 du club. Ça serait un projet de dingue mais j’ai vraiment des mecs en or pour m’accompagner quand je me lance dans ces projets.”

Un grand merci à toi pour ton investissement, on se retrouve mercredi prochain ! 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.