CO PACÉ HISTORY 3 : Les cadets de 1962.

En 1962, à la naissance du COP, il y a eu une équipe de cadets composée de jeunes nés en 1946 et 1947, voire 1948 pour quelques minimes.
Il semble qu’il n’existe malheureusement pas de photo connue de cette équipe. Elle se composait, par ordre alphabétique de nom de famille, suivi de la profession des parents et du lieu d’habitation, de :

BUSNEL Jean-Paul            agriculteurs                           La Fosse Pacé
CHÉRUEL Guy agriculteurs La Tirrelais Pacé
CHÉRUEL Étienne agriculteurs La Tirrelais Pacé
DENOUAL Joseph agriculteurs La Touche Papail Pacé
DOLIVET Jean-Yves charcutier Le bourg Pacé
GAREL Christian peintre Le Bignon Pacé
GOUGEON André transporteur-café-épicerie Le bourg neuf Pacé
GUÉRAULT Philippe café-restaurateur Le bourg Pacé
LEFEUVRE Gérard agriculteurs Le Haut Breil Pacé
LÉON Yves médecin Le Pont de Pacé
LOUAZON Bernard agriculteurs Les Haies Pacé
MARCHAND Louis chauffeur-agriculteur Les Nouettes L’Hermitage
MAURAIS Roger maçon Les Patisseaux Pacé
MONNIER Francis La Planche Fagline Pacé
MORICEAU André facteur-bouilleur de cru Le Pont de Pacé
MOUTON Claude agriculteurs Les Ormeaux Pacé
THÉBAULT Jean-Claude agriculteurs La Chesnaie Pacé
VAYÉ Jean-Yves agriculteurs Les Hyrdiers Pacé

soit 17 joueurs sur 18 originaires de Pacé, et 10 sur 18 de parents agriculteurs.
André GOUGEON et Guy CHÉRUEL feront la saison 1962/63 avec l’équipe senior en bénéficiant d’un double surclassement avec le Docteur de la Ligue de l’Ouest et le Docteur LÉON, président du COP.

Pour le championnat, l’équipe n’a pas été gâtée pour ses débuts, en étant reversée dans le groupe de Rennes, qui comprenait 7 équipes A de la ville : le Stade Rennais A, la Tour d’Auvergne A, le Cercle Paul Bert A, les Cheminots A, les Postes-Télégraphes-Téléphones A, les Cadets de Bretagne A, l’Arsenal A, et 3 équipes de la campagne : Vern-sur-Seiche, Chateaugiron et Pacé. L’équipe a terminé en milieu de tableau en ayant battu les autres équipes de la campagne ainsi que l’Arsenal et les Cheminots.

Elle pratiquait le WM !!! selon le schéma ci-dessous :
1 gardien                                                                  1
3 arrières                                         2                      5                     3
2 demis                                                        4                      6
2 inters                                                        8                      10
3 attaquants                                    7                      9                     11

Le match aller contre le Stade Rennais s’est soldé par un 0-7 sur le terrain de la Conciergerie, route de Lorient, devant quelques joueurs pro en spectateurs. Mais au match retour, devant de nombreux pacéens, le scare n’a été que de 0-2, ce qui a été fêté comme s’il s’agissait d’une victoire !

L’équipe était encadrée par un trio de « José » :
– le responsable Joseph Lancelot, menuisier
– son adjoint Joseph Besnard, forgeron
– et pour la touche Joseph Drouet, charpentier-menuisier.
Le terrain était la prairie des Sorinais, gracieusement mise à la disposition du club par Francis et Marie GUÉRIN.

Quelques anecdotes, parmi d’autres :
– pour le match à domicile, convocation à 8h le dimanche ; après avoir posé les vélos contre le tronc des pommiers et y avoir accroché les vêtements personnels, il fallait étaler les taupinières, enlever le plus gros des bouses de vaches, puis tracer le terrain avec la sciure de bois amenée par Joseph Lancelot. L’échauffement pouvait ensuite démarrer, sans ballon et après avoir fait 2 tours de terrain (en passant derrière le point de corner !)
– après certains matchs, lorsque le terrain était gras, le lavage se faisait dans le bac à eau des vaches…
– pour les déplacements, un seul véhicule suffisait : le 1000 kg de Joseph Lancelot, qui assurait le transport et faisait office de vestiaire, avec 3 bancs de 5 places et 2 rangées de porte-vêtements sur les côtés. A l’arrivée, « José » ouvrait la double porte-arrière et, déjà changés pendant le voyage, les joueurs détalaient pour 2 tours de terrains avant de toucher le ballon…

Les « cadets de 1962 » furent une véritable pépinière pour le COP puisque l’année suivante, lors de la saison 1963/64, six de ces cadets, alors juniors 1ère année, jouaient régulièrement en équipe senior : Gérard LEFEUVRE, Roger MAURRAIS, Jean-Yves DOLIVET et Jean-Paul BUSNEL. Ne sont pas sur les photos : André GOUGEON et Guy CHÉRUEL.



 

Un grand merci à l’auteur de ce texte, dont voici l’une des première licence au COP.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.