Victoire Laborieuse, mais IMPORTANTE pour les Séniors C

Cette affiche de D2 ne fait rêver personne, et pourtant il s’agit bien d’un match capital pour la suite de la saison, entre le leader Pacéen et Bécherel, équipe fanion jouant son maintien.

Cette fraîche après-midi d’avril s’annonçait sous les meilleures auspices. Les copains de la D mettant un petit slibard dominical en levée de Rideau contre médréac, et une petite galerie chauffée à blanc pour son GOLEADOR Baptiste Maillet.

Un synthé, du soleil, et un Lylian Couanon faisant sa première apparition officielle avec les Cétistes, se retrouvant directement titulaire.

S’ensuit une véritable parodie de bon football district comme on l’aime.

Bécherel, prêt à tout pour s’offrir le scalp du leader, pose une réserve pour une mauvaise affectation de surface de jeu sur le site du district.

Nous voilà contraint de descendre jouer sur l’ancienne décharge de Pacé, le terrain Beausoleil.

Le plus dur dans toute cette histoire, reste d’arracher Brice DanionMichel Heng et compagnie de chez « Bubu et Dudu ». L’after à l’air sympa et l’un d’entre eux criera son amour pour le numéro 9 local « @Kevin Defin je veux être comme toi ».

Échauffement tronqué, équipe quelque peu diminuée, et cadres ayant encore quelques grammes de la veille et voilà comment le piège Bécherel a failli se refermer sur cette armada.

Sur le match en lui même, pas grande chose à dire. A noter la présence de « l’éducateur du siècle » autour du terrain, victime d’une déchirure au moins aussi grosse que … .

Après coup, on peut quand même noter, que synthétique, terre, sable, goudron, aux vues de l’utilisation de la surface de jeu, ça n’aurait pas changé grand chose.

Le gardien adverse viendra détourner sur sa barre, un coup-franc de votre narrateur. Ce dernier, de retour dans le 22 la veille, y a récupéré les bonnes habitudes du pays, ça bote et ça rebotte.

Le match sera marqué par quelques chamailleries entre les acteurs. Mais en district, au lieu du tête contre tête, on préfère le ventre contre ventre, entre Simon Commault et l’adjoint rougeot de bécherel.

Pour calmer tout ça, notre capitaine s’interposera avec une intervention tout à propos « Monsieur l’arbitre, à un moment donné, il va falloir une égalité de traitement ». PCF rules 😉 .

Au pousse ballon, c’est Bécherel qui prendra l’ascendant et touchera les montants d’un Anthony vigilant et à propos dans toutes ses interventions. Ce gardien, venu des vétérans se prend au jeu et nous donne un sacré coup de main.

Il sera suppléé sur sa ligne par Romain Bellay dans les arrêts de jeu.

Au bout du tunnel, au bout de l’ennui, après le match le plus horrible de cette belle saison, et sur un coup franc anodin tiré par Yannick Nadesan, une déviation à l’arrache de Guillaume Trubert, un centre en retrait d’un joueur passant par là, Rodrigue, invité de dernière minute de ce match, marque un but aussi moisi qu’important.

9 points d’avance à 5 journées de la fin, le titre nous tend les bras. Et il pourrait être officiel lors de notre prochain match à Gevezé.

Ce match devrait être décalé à 17h30 le dimanche soir afin de pouvoir mettre une belle galerie pour ce derby brillamment gagné au match aller. On comptera sur votre soutien. Pensez à prendre votre lundi. Le casting tourne, le COP le retourne

Alexis LE COAT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.