« LE FLUMINPICO » : IMPUISSANT, L’US GEVEZE S’INCLINE DANS LE DUEL ACHARNÉ

Second Acte de notre Simouss Pacional :

« Gevezé avait pourtant l’occasion d’écrire une page de plus dans l’histoire du club en se déplaçant chez son voisin pacéen, le mastodonte de la poule. Autant la formation de Philippe Blandin s’était fait surprendre en début de saison lors de la coupe de France autant cette fois ci, cette équipe C avec ces joueurs d’expérience semble bien mieux maîtriser son sujet .

Comme souvent contre des équipes inférieures, le COP démarre le match sur un gros rythme et avec beaucoup d’engagement, ce qui vient surprendre les gevezéens, très vite acculés. Le portier jaune et noir dont la tenue était plus que discutable, en subi les conséquences et voit le jeune prodige Benoit Commault ouvrir logiquement le score avant la mi-temps. C’est le 10ème but pour le numéro 10 pacéen qui vient confirmer un début de saison tonitruent. A l’issue de cette mi-temps le doute plane dans le vestiaire Gevezéen qui avait pourtant renforcé son équipe. Cela semble évident, les pacéens vont attaquer la seconde période sur le même rythme et les visiteurs auront un peu plus de mal à recoller au score. L’hypothèse se confirme quand le feu follet Adrien Lagadec sur son aile droite affole la défense adverse et vient inscrire, du haut de ces 37 ans, le premier but de sa longue carrière, un exploit qui restera gravé dans les mémoires !! La chevauché plein axe de Francois Lesne aurait pu offrir aux nombreux spectateurs un dernier quart d’heure de folie mais le futur pacéen avait visiblement donné toute son énergie la veille au soir, sur le terrain du casting.

Les dirigeants pacéens s’avouent déçus de la prestation du numéro 7 jaune et noir, ainsi, le recrutement du joueur initialement prévu pour la saison 2019/2020 est donc remis en cause. Le score aurait pu s’alourdir en fin de match quand le milieu de terrain pacéen voit sa frappe surpuissante fleurter avec le clocher de l’église, comme un symbole dans ce derby ! Coup de sifflet final, malgré un match qui avait commencé à 13, l’absence du buteur historique Jean Baptiste Chouan puis les 2 bêtes blessées dans l’effectif, le COP l’emporte ! Les supporters gevezéens sont abattus mais restent lucides et de bonne foi: « ils ont été meilleurs que nous, il n’y a rien à redire ».

Sullivan, capitaine emblématique de l’USG se serait confié à son ami Brioche : « il n’y avait pas photo ». Les pensionnaires de D2 sont logiquement Leader du groupe, au même titre que leurs partenaires en équipe première, qui s’est imposée, comme l’équipe B, sur la pelouse des monarques grégoriens.

Ce dimanche, le COP a montré une réelle force de caractère et règne sur l’agglomération ! Les montalbanais n’ont qu’à bien se tenir … Seule zone d’ombre à se derby, on tentera d’oublier le comportement indécent du n•14 Gevezéen surnommé le « boucher charcutier du district », visiblement entré en Jeux pour « casser du bleu » (un des propos impardonnables entendus dans les tribunes à l’égard des joueurs pacéens) . Ce dernier, coutumier du fait, étant toujours sous contrôle judiciaire après un affrontement à la sortie de la discothèque le Théatro … un dimanche soir arrosé qui laissera des traces indélébiles sur la victime, un barman rennais qui pourtant, comme son agresseur est passionné de cheval. Certains racontent que l’excès d’agressivité du défenseur au physique titanesque serait du à l’ingestion d’hormones et protéines que les vétérinaires donnent aux juments, une enquête est en cours pour tenter d’expliquer ce lien de causalité. On saluera néanmoins le bon esprit du casting(sponsor n•1 de l’USG) qui s’est invité à la fête dans le vestiaire pacéen en offrant la traditionnelle « mousse de récup’ » ainsi qu’un accueil chaleureux dans le bar et pour terminer dans le domicile conjugal du patron. Devant la supériorité évidente du COP ce dernier se serait d’ailleurs rapproché du président Olivier Fruchart pour un contrat de sponsoring à l’horizon 2019, les discussions sont en cours …  la contrepartie le transfuge de notre président séniors à GEVEZE, ils lui ont promis tous les dimanches de lui déployer le tapis rouge  à son arrivée.

Olivier si tu passes la Flume tu seras le Luc DAYAN du canton !!!!!!

Ami(e)s gevezéen(ne)s, 1 partout, bal au centre ! Ce fut un réel plaisir de vous recevoir dans ce chaudron qu’est le chasseboeuf. En espérant avoir participé à pacifier les relations entre les 2 communes, qui un jour peut-être seront amenées à s’unir contre nos rivaux respectifs principaux: Montauban, Saint-Grégoire, Saint-Gilles, Melesse, La Meziere … A très bientôt pour de nouvelles aventures footbalistiques et extra-sportives !

 

Merci Simon pour ces belles paroles !!!!!

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.