Interview : Philippe Blandin

Philippe BLANDIN se dévoile sur ce bel interview

  • Parlez-moi de votre parcours ?
  • En tant que joueur.

– Je suis originaire du Morbihan, de la commune du Malestroit où  j’ai joué jusqu’à l’âge adulte dans les catégories jeunes au niveau du département. Ensuite, quand je suis parti faire mes études à Rennes, j’ai joué au Rheu, au niveau DSR, dans un club qui expérimentait l’organisation autogestionnaire et puis je suis allé voir au plus haut niveau régional, à Lamballe, toujours sur des expériences autogestionnaires c’est à dire: des expériences où il y avait des collectifs de joueurs qui fonctionnaient sans entraîneur ni publicité, déjà avec l’idée d’un football offensif, collectif, sans tricherie et sans violences.

-Tout ça m’a marqué et m’a aidé à grandir du point de vue formation et comme je menais des études pour devenir professeur d’éducation physique, je me suis servi des deux pour ensuite passer a l’étape éducateur.

  • En tant que éducateur.

– J’ai été entraîneur à Lamballe, en CFA2 où j’ai fait une dizaine d’années. C’était une très bonne expérience.

– J’ai fait deux ans à l’AS Vitre en DH et en DSE avant de faire un petit break sur deux ans et puis on’est venu me chercher pour entraîner à coté de chez moi et depuis cela fait cinq ans que je suis a Pacé.

  • Quelles sont les attentes au niveau du COP ?

– Depuis qu’on est arrivé, avec le président, le projet sur lequel on travaille est de faire monter toutes les équipes du club sachant qu’on a un effectif club assez riche et donc l’idée est de travailler conjointement pour :

– La montée de la filière jeune et des équipes seniors.

– On aimerait bien que l’équipe A arrive en R1, l’équipe B en R3 et l’équipe C en D1. Ce serait déjà un bon équilibre en plus de la formation des jeunes qui arriveront bientôt à maturité avec l’équipe senior.

Je crois que dans l’ensemble il y’a un bel enjeu et on est pas trop mal sur nos objectifs.

  • Le projet de jeu.

– On veut qu’il y ait une éthique, une identité de jeu : jouer le plus possible au ballon, toujours sur le collectif, ne pas tricher, prendre du plaisir et ne pas avoir un comportement violent. on pense que les valeurs humaines sont aussi importantes que les valeurs footballistiques donc on veut associer les deux.

  • Quels sont tes objectifs ?

– Moi je suis un peu en fin de carrière, je n’ai plus l’idée d’une promotion personnelle. J’ai juste l’idée de vivre bien dans un club où je me sens à l’aise, travailler avec sérénité avec une bonne équipe de dirigeants appréciables, qui travaillent dans le même sens. Je suis là aussi pour apporter mon expérience pour que le club puisse grandir et que moi aussi que je grandisse car on apprends toujours. On a toujours des progrès à faire, en plus de contribuer au progrès des joueurs et du club en général.

– j’ai toujours du plaisir à les encadrer, à les observer, essayer de faire passer mes idées, de discuter avec eux parce que parfois il y a des petites résistances. Il faut essayer de faire avancer les choses et cela me plairait de continuer coach tant que je peux  et c’est une motivation de rester avec  eux ça m’oblige de rester jeunes.

 

Interview réalisé par Badou Gadiaga.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.