CO PACE 3 – US GEVEZE 2 : Le Choc des Titans vu par Simon COMMAULT

Bonjour, 

Un peu d’humour de notre Simouss Pacéen :

L’affiche du week-end : Boxing day à Chasseboeuf Le choc des titans ! COP 3 vs USG 2
On est lundi et comme tous les lundi Jean Christophe Delacroix ouvre son bistrot, on est lundi et les riverains de la commune traversent la place de l’église pour boire un « café sur l’pousse » avant d’attaquer la semaine et dans le bar, on debriefe les matchs du week-end …
Jean Christophe reçoit les clients comme à l’accoutumée mais voilà, ce lundi « JC » semble tracassé, il a comme « une boule dans le ventre ». Et oui dans quelques jours un événement tout spécial aura lieu ; le duel tant attendu entre les deux formations qui risque de faire trembler le district.
Plus qu’un derby, le Club olympique Pacéen contre l’Union sportive Gevezéenne c’est politique ! Une rivalité doublée d’une amitié entre les joueurs des deux formations qui tantôt s’embrassent sur le comptoir du Stanley et en un rien de temps se castagnent sur le parking … la guerre de clocher dure depuis plus de 8 siècles où les paysans et ouvriers agricoles des communes voisines s’adonnaient à des combats de joute hélas souvent meurtriers… comme quoi l’histoire n’est pas anodine car bien souvent, on retrouve dans ces matchs des excès d’engagements démesurés. « On défend l’honneur des anciens, la fierté de nos ancêtres » comme on entend parfois dans les vestiaires ! Un match dans le match à 3 mi-temps.
Le derby c’est aussi un match entre les anciens du club qui ont fait le choix de changer d’écusson pour des raisons sportives évidentes . Il est vrai, depuis quelques années, la grosse écurie pacéenne a déployé sa cellule de recrutement de l’autre côté de la flume. Les jeunes pousses, briscards et autres perles nées, élevées, et formées à l’USG ont trop souvent succombé aux charmes des dirigeants Pacéens qui ont su mettre à profit les subventions du Maire, actionnaire et premier supporter du club Paul Kerdraon .
Les supporters jaunes et noirs s’interrogent eux sur l’avenir du club et cette situation a donné naissance à un climat de terreur sur la place du village. Témoignage édifiant du gardien du COP, Antony BRIAND plus connu sous le nom de « Brioche » , lui même natif de Gevezé, fiancé à l’étoile montante du basket gévezéen, fils du co-president de « Gev’ anim’ » et d’ailleurs récemment propriétaire terrien sur la commune: « Quand j’ai signé au COP, au début je ne pouvais pas mettre un pied dans le bourg sans escorte, ma famille s’est vu prendre à partie et caillassé par un groupe d’ultras gévezéens puis je me suis vu refuser des permis de construire … » Ému et touché, le portier Pacéen poursuit: « Moi encore le temps est passé et depuis de l’eau s’est écoulée sous le pont de Pacé mais les dossiers Romain RIDARD et Charles SARCIAUX sont venus remettre de l’huile sur la breizh …. dans le bourg ils sont considérés comme des traîtres.
Romain est surnommé Fabrice Fiorese ( quittant Le PSG pour l’OM) et Charles lui c’est Luis Figo (Madrid pour Barcelone). » Et puis dans le club on retrouve aussi des mecs comme Guillaume TRUBERT qui lui « a le cul entre 2 chaises » ; jeune éleveur porcin à la ferme du Verger Tixue située à la frontière pacéo/gevezéenne mais pour qui le cœur a toujours balancé du côté bleu et blanc, « très jeune, il a fait son choix ». Nous sommes allés à sa rencontre: « mes souvenirs footballistiques les plus intenses sont en jeûne , sur le terrain Chasseboeuf, c’est comme ça on ne peut pas aller contre nature … Gevezé c’est autre chose à mes yeux, ma commune, mes copains,c’est là où j’ai pris mes premières cuites, ma 1ère copine… »
Bref, une rencontre électrique qui commencera dans la ferveur du Chasseboeuf dimanche à 15h et se terminera à la bolée, dans la nuit du dimanche au lundi ! Secteur sur lequel ce village d’irréductibles soûlards maîtrisent leur sujet avec la création il y a 10 ans d’un centre d’entraînement au cœur du village; établissement reconnu pour avoir le plus gros débit de boisson de l’agglomération rennaise; ce qui attise d’ailleurs forcément les jalousies des commerçants Pacéens !
Au nom des joueurs, des bénévoles, du président et des supporters Pacéens, nous invitons tous ceux qui le souhaitent à venir supporter leur équipe fanion, dans la joie et la bonne humeur. Sur place, l’établissement chez Bubu&Dudu, concurrent direct du « casting plaisir » vous accueille avec un stand boisson et petite restauration !
Ami(e)s Gevezéen(ne)s , à dimanche au bord du stade !
Merci à notre épistolier, Simon COMMAULT pour cette magnifique prose ! 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.